Mode responsable Balzac paris

"Nous ne pouvons plus détourner les yeux face aux dérives de la fast-fashion et au manque de transparence de l’ensemble du secteur de la mode."

La semaine dernière, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Pauline, la créatrice du tout nouveau média dédié à la mode responsable, durable, et éthique : Paullet.
Derrière Paullet, se cache l’histoire d’une femme pleine d’engagement, mais surtout, celle d’une femme qui a voulu donner un sens à sa vie (comme beaucoup d’entre nous).

Bonjour Pauline, bravo de t’être lancée dans Paullet ! Peux-tu nous en parler plus en détails ?

Merci beaucoup, et bravo à toi pour Mod’Elle ! Paullet est le nouveau média de promotion de la mode responsable, durable, et éthique. Dessus, j’y répertorie les marques responsables et leur y attribue une note sur 10 selon 6 critères :

  1. Le respect des conditions de travail et de santé pour les travailleurs et les consommateurs
  2. La protection de l’environnement des communautés locales
  3. La préservation du bien-être animal
  4. La production et l’insertion locales
  5. L’éthique et la transparence dans les affaires
  6. La qualité du produit

En l’absence d’information dans un des domaines cités précédemment, la marque obtient un 0 dans celui-ci.

Mon but est à la fois de faire connaître ces marques éthiques, mais aussi d’orienter les consommateurs vers les marques qui s’alignent le mieux à leurs critères de choix.

Cependant, Paullet n’est pas seulement destiné aux personnes qui pratiquent la mode éthique. Il a pour aussi vocation à la faire découvrir celles qui ne la connaissent pas encore.

C’est pour cela qu’il y aussi une partie « Lexique » où j’explique la signification des termes clés, des logos, et certifications. Et également une partie « Mode responsable » où je parle de sujets divers. Par exemple, ma première série d’articles porte sur les différentes fibres textiles.

Comment t’est venue l’idée de ce média ? Pourquoi la mode responsable en particulier ?

J’ai toujours adoré la mode ! Je dois tenir ça de ma mère. Lorsque j’étais petite, on regardait chaque défilé sur Paris Première, et ma mère achetait tous les magazines de mode et me les refilait. Je ne rate pas non plus une seule exposition de Haute Couture : Balenciaga, Yves Saint Laurent…  Je trouve qu’il y a une vraie expression artistique dans toutes leurs oeuvres. La mode est un art !

Pour ce qui est de l’éthique, j’ai toujours voulu travailler dans la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises). Après mon diplôme, j’ai orienté mes premières recherches de boulot dans le domaine. Malheureusement je me suis vite rendue compte que sans formation là-dedans, c’était impossible. J’ai donc travaillé quelques années au sein d’une structure où mon job ne me plaisait pas du tout, avant de faire un burn-out, et de tout remettre en question.

Aujourd’hui avec Paullet, je reviens à ce qui me plaît vraiment. C’est un projet qui me tenait à coeur, parce que je me suis rendue compte que je payais trop cher certaines marques pour de la qualité médiocre : peau qui gratte, boutons qui partent après une utilisation, sensation d’inconfort, tissu qui se déchire facilement. En creusant un peu plus, j’ai découvert qu’outre la mauvaise qualité, les conditions de fabrication étaient mauvaises.

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous poser des questions sur ce que nous achetons et mettons sur notre dos. En tant que consommateurs et que citoyens du monde, nous ne pouvons plus détourner les yeux face aux dérives de la fast-fashion et au manque de transparence de l’ensemble du secteur de la mode.

J’aimerais sensibiliser le maximum de personnes sur ces aspects-là.

D’où te vient cette mascotte et le nom Paullet ?

Ma soeur est graphiste, je lui ai donc demandé de me faire un logo. Je voulais quelque chose d’interpelant et de drôle. J’ai alors pensé à un hippopotame, et ça m’a fait rire, je suis donc restée sur cette idée. Et Paulett est la contraction de mon prénom et de mon nom.

Comment choisis-tu les marques qui figurent sur Paullet, et comment arrives-tu à trouver ces informations ?

Les première marques qui y figurent sont des marques que je connais personnellement et dont j’ai testé les produits. Évidemment, la notation de celles-ci reste subjective s’il elle ne vient que de moi. C’est pour cela que j’ai mis en place un questionnaire en ligne qui concerne la marque mentionnée en particulier, et dans lequel les internautes donnent leur propre note. 

Les marques éthiques, durables, jouent de plus en plus le rôle de la transparence, donc les informations sont plus ou moins facilement trouvables sur leur site et/ou sur internet.
Lorsque celles-ci sont difficiles à trouver, c’est à moi d’aller les chercher en contactant les marques.

Tu as déjà répertorié PATiNE et Balzac Paris, quelle est ta prochaine marque ?

C’est un secret, mais patience, une nouvelle marque sort chaque vendredi matin !

J’ai lancé Mod’Elle au même moment que Paullet, qu’est-ce qui t’a plu dans ce projet ?

Je partage cette idée que tout le monde a sa place dans la mode, et qu’il faut juste la leur faire.
D’ailleurs, je me suis beaucoup reconnue dans ton article sur les femmes de grande taille.
J’ai le même souci avec les jeans, c’est une vraie galère !

Pour finir, quels sont les trois mots que le terme « mode » t’inspire ?

Élégance, intemporel, allure.

Merci à Pauline pour ton initiative, ta disponibilité, et ta bonne humeur !
Envie de soutenir Paullet ? Suivez les avancées du projet sur Instagram et Facebook

À propos de Mod'Elle

Partir à la rencontres d’hommes, de femmes, d’histoires et de beaux projets humains pour rendre la mode accessible à toutes. Voici la mission de Mod’Elle. 
Pour en savoir plus sur le projet, c’est par ici

Mod'Elle, le seul site de conseils de mode féminine qui donne la paroles à toutes les femmes.

Également sur Instragram  👉